Baidu et le référencement naturel (SEO)

Si vous avez décidé d’étendre votre activité en ligne à la Chine, vous ne pouvez pas être passé à côté d’un des grands noms du web chinois : le moteur de recherche Baidu, qui domine le marché de la recherche, avec plus de 50% des requêtes. Les autres acteurs du secteur, tels que 360.com ou Sogou, luttent avec acharnement pour prendre la place de leader, mais restent encore derrière. Et Google ? Le moteur de recherche peine à s’installer dans l’Empire du Milieu. Si les chiffres à ce sujet varient beaucoup selon les sources, on sait qu’il est loin de sa position de monopole qu’on retrouve dans la plupart des pays du monde.
Être visible en Chine implique donc de s’imposer sur Baidu, qui, comme on s’en doute bien, a ses propres critères de pertinence et ses propres codes. Vu du Web vous propose de partir à la découverte du moteur de recherche roi en Chine.

La 1re page de Baidu, Graal inaccessible ?

La première chose que remarquera l’internaute perspicace (et sinophone), c’est la grande prépondérance des différents services de Baidu sur la première page de résultats, comme on peut le constater sur cette image, pour la requête « 法国 » (France), avec les sites de Baidu entourés en rouge :

SERP Baidu
Comme on le constate, Baidu promeut agressivement ses propres services, auxquels s’ajoutent des images, des actualités, etc. qui prennent encore plus de place sur la première page. Dans les quelques résultats naturels, on retrouve avant tout des sites de très connus, autrement dit : des concurrents plus que sérieux (et donc, très difficiles à dépasser).

Il est donc très difficile de percer sur le moteur de recherche chinois sur des requêtes les plus concurrentielles. Sur Baidu, les mots-clefs secondaires et moins recherchés ont donc une importance toute particulière. Quand vous optimiserez votre site chinois, gardez donc à l’esprit que les requêtes les plus concurrentielles seront extrêmement difficiles à atteindre.

Qui plus est, pour bénéficier de meilleures performances sur Baidu, il est préférable de disposer de la Baidu VCard, c’est-à-dire de payer un abonnement annuel de 600 yuans (environ 86 euros), pour bénéficier de la confiance de Baidu, qui affichera un V bleu à côté de votre URL dans ses résultats de recherche, numéroté de 1 à 3, ce dernier étant le plus haut niveau de confiance :
V Card Baidu

Ce logo vous rendra plus crédible aux yeux des internautes et les encouragera à préférer votre site aux autres résultats. Vous ne bénéficierez pas de meilleurs positionnements grâce à la VCard, mais les visites seront plus nombreuses, et c’est bien là l’objectif final du référencement.

L’optimisation on page d’un site pour Baidu

Pour ceux qui ont l’habitude de travailler sur Google, passer au maître de la recherche web en Chine demande de s’adapter à des pratiques différentes, voire surprenantes. Si l’on retrouve des critères d’optimisation similaires, notamment l’importance des balises title ou des niveaux de titres gérés à l’aide des balises hn, le référencement sur Baidu est différent et est similaire aux pratiques d’il y a quelques années.

Baidu aime le contenu. Mais contrairement à ce à quoi nous sommes habitués en Occident, en Chine, il vous faudra avant tout faire de la quantité. Le moteur raffole des sites qui présentent beaucoup de contenu et de très nombreuses pages. Et si le contenu est fréquemment mis à jour, c’est encore mieux ! Notez par ailleurs que Baidu a une préférence pour la page d’accueil, qui a un poids supérieur à ces yeux par rapport aux pages internes (c’est d’ailleurs pour cela que très souvent, les pages d’accueil chinoises sont très chargées). Bien entendu, le moteur étant destiné à un public chinois, tout le contenu doit être rédigé en mandarin. En plus de la title, pensez également à optimiser la meta description. Oui, sur Baidu, cette balise compte pour le positionnement des sites.

En revanche, quand vous rédigez votre contenu, n’oubliez pas la censure ! Ne dites rien qui puisse offenser le gouvernement chinois ou votre site disparaîtra très vite des résultats de recherche !
Enfin, il faut se rappeler que Baidu est un moteur de recherche destiné au public chinois, il est donc très important de choisir un nom de domaine en .cn et d’héberger son site en Chine ou à Hong Kong. Cependant, si vous voulez créer un site e-commerce en Chine, il sera nécessaire d’obtenir la licence ICP du gouvernement, et pour cela, il faut une adresse physique en Chine.

Et le netlinking, sur Baidu ?

Bien entendu, pour un moteur de recherche, il est difficile d’ignorer la popularité d’une page, représentée par la quantité de liens externes reçus. Là encore, les pratiques diffèrent de ce à quoi Google nous a habitués.

Là où la qualité prime chez nous, en Chine, la quantité a encore une très grande importance ! S’il faut éviter d’abuser des techniques de spam, on peut encore créer des liens en très grand nombre sans se soucier de leur qualité et de leur pertinence. En revanche, il convient de ne pas oublier quelques règles essentielles : obtenir des liens sur des sites chinois et fuir comme la peste les sites censurés !

De même obtenir des liens de sites de qualité reste un avantage stratégique, notamment dans la mesure où il semble que le moteur de recherche semble vouloir de plus en plus serrer la vis. Dans les années prochaines, peut-être que Baidu sera aussi intransigeant que Google, ce qui invite à une certaine prudence dans l’acquisition de liens.

Conclusion : Baidu n’est pas Google

Vous l’aurez donc compris, se lancer sur Baidu n’est pas une mince affaire. Au-delà de la barrière de la langue, qui oblige à trouver les bons collaborateurs ou partenaires, il faut également trouver le moyen de s’adapter aux critères de pertinence du moteur de recherche. C’est un tout nouveau monde qu’il faut apprendre à maîtriser. Pour les référenceurs habitués aux algorithmes de Google, c’est un changement radical.
Vu du Web s’est formée aux spécificités du référencement sur Baidu et a renforcé son équipe avec des collaboratrices chinoises, qui connaissent la culture du pays et capables de rédiger du contenu pertinent et d’acquérir des liens qui augmenteront la popularité de votre site. Découvrez notre pack pour booster la visibilité de votre site en chine.