Référencement et stratégie de liens (netlinking)

Comment développer une stratégie de netlinking ?

Pour les moteurs de recherche, il y a de nombreux critères de pertinence. Qu’ils concernent le site ou sa popularité sur le web, certains sont plus connus que d’autres. Parmi les critères les plus connus du grand public, on retrouve les liens externes, c’est-à-dire : les liens que d’autres sites font vers le vôtre. Les stratégies consistant à obtenir davantage de liens externes, également nommées stratégies de netlinking, sont une étape indispensable à un bon positionnement sur les moteurs de recherche.

Pourquoi ? Comment ? Quels sont les pièges à éviter ? Vu du Web, agence de référencement naturel à Montpellier, vous explique tout.

Pourquoi les liens externes ?

La grande problématique des moteurs de recherche consiste à deviner quel site est le plus pertinent par rapport à la requête tapée par un utilisateur. Bien sûr, ils se basent sur leur analyse du site (voir à ce sujet les critères d’optimisation on page), mais ce système à lui seul n’est pas suffisant. Ils ont donc décidé d’ajouter à leurs critères de pertinence les liens externes.

La logique est la suivante : si quelqu’un crée un lien vers un site, c’est qu’il a une bonne raison de le faire. C’est qu’il a jugé la page utile et a décidé de la partager avec d’autres internautes.

Les moteurs de recherche concluent donc qu’une page qui a de nombreux liens est une page qui a suffisamment plu à beaucoup d’utilisateurs pour que ceux-ci décident d’en faire profiter d’autres internautes. Donc de deux pages, celle qui aura plus de liens sera mieux positionnée car elle sera considérée comme plus populaire… du moins en théorie, car en pratique, le nombre seul n’est plus suffisant depuis longtemps.

Le netlinking : dangereux si mal géré

Un point très important à retenir : la quantité ne fait pas tout, loin de là. Si à une époque lointaine (et bénie ?) créer de très nombreux liens suffisait à propulser un site en haut de la première page, Google a depuis longtemps mis de l’ordre dans tout ça, fatigué que son algorithme soit autant exploité. Il a donc affiné ses critères de pertinence et a notamment créé le fameux filtre Penguin. Aujourd’hui, de mauvaises pratiques peuvent conduire à la pénalité, dont il est très difficile de s’extraire. Mais quelles sont les pratiques que Google voit d’un mauvais œil ?

D’une manière générale, le géant américain n’aime pas ce qui ne lui semble pas naturel. Tout ce qui ressemble de trop près à de la construction de liens sera mal perçu. Par exemple :

  • Beaucoup de liens provenant de très peu de sites (100 000 liens pour à peine 20 domaines référents) ;
  • Beaucoup de liens sur une ancre exacte (si la majorité des liens pointant vers vous sont placés sur la même expression concurrentielle, comme « assurance auto pas cher ») ;
  • Des liens issus de sites de mauvaise qualité (d’après les critères de Google) ;
  • Des liens majoritairement issus de sites dont la thématique est éloignée de la vôtre (pourquoi un site traitant de machines agricoles ferait un lien vers un site de rencontre ?) ;
  • Etc.

Idéalement, selon Google, aucun webmaster ne devrait chercher à créer de liens, seuls les utilisateurs devraient être à leur origine.

Cependant, la réalité est toute autre. Pour un site qui vient d’être lancé et qui est totalement absent de Google, il faudrait attendre que les utilisateurs le trouvent et commencent à faire des liens dessus… autrement dit, pour atteindre la première page, dans le meilleur des cas, il faudrait attendre des années ! On s’en rend donc vite compte, si l’on a besoin de liens pour exister sur le web, on ne va pas les attendre, on va les chercher, et Google le sait bien, d’où une (très) relative tolérance. Mais comment faire ?

Comment obtenir de bons liens externes ?

Il n’existe pas de méthode universelle pour obtenir de bons liens sur le web. Votre campagne de netlinking dépendra de votre cas, de votre industrie et de votre mode de fonctionnement. L’important, nous allons le voir, est de privilégier la qualité à la quantité.

Quand un site vient d’être lancé, il est préférable de commencer par l’inscrire sur des annuaires en ligne. Attention : il faut choisir de bonnes plateformes et éviter les annuaires peu qualitatifs : validations rares, liens en nofollow (donc non suivis par les moteurs de recherche), nombreux sites validés dans des thématiques que Google n’apprécie guère (comme les casinos en ligne, les sites pour adultes), etc.

Obtenir des liens, c’est aussi un réflexe qu’il est nécessaire d’acquérir et parfois, ça se demande. Gagner un lien sur un site non participatif est un énorme avantage, car vos concurrents auront beaucoup plus de mal à vous copier et ce sont très souvent des liens véritablement naturels et pertinents. Ainsi, supposons que vous participiez à un salon très connu dans votre secteur. Dans un tel cas, il faut vous assurer que le site de l’événement, qui parlera logiquement de vous, propose un lien vers votre site. Il en va de même quand un article paraît à votre sujet dans la presse en ligne.

Mais il existe bien d’autres méthodes : commentaires de blog, forums, échanges de liens… pour n’en citer que quelques unes ! Dans tous les cas, cependant, il faut toujours rester naturel et mesuré. Variez vos sources de liens, privilégiez votre page d’accueil, n’abusez pas sur les ancres exactes, accumulez les liens de façon graduelle (de grands pics de nouveaux liens séparés par de longues périodes creuses est suspect pour Google), intégrez votre lien au cœur d’un texte original et unique…

Conclusion : le lien, maillon indispensable de votre visibilité en ligne

La peur de la pénalité fait dire beaucoup de choses sur l’acquisition de liens, souvent fausses (« le netlinking est mort »), alors que la réalité est plus complexe. C’est avant tout une discipline dont la pratique a énormément évolué ces dernières années. Ce qui fonctionnait il y a à peine 4 ans est à proscrire de nos jours. Ce qu’il faut retenir, c’est que bien maîtrisée et bien mesurée, une campagne de netlinking peut avoir de très bons résultats !

Cependant, comme toujours quand il est question de référencement naturel, on ne doit pas se montrer trop pressé. Une telle stratégie donne des résultats sur le long terme et doit faire l’objet d’un travail constant, durant toute la vie du site qu’elle promeut. Patience et prudence sont les maîtres mots et sont la voie vers de véritables résultats.

Si vous avez besoin d’aide pour augmenter votre popularité, Vu du Web se tient à votre disposition et peut mettre en place votre campagne d’acquisition de liens.