tmall alibaba - 11/11

Tmall et le fameux double 11 : les jeux sont faits, rien ne va plus

  • Date : 02 Déc 2016
  • -Auteur : Ling ZHANG
  • -Catégorie : Actualités du Web
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 5,00 out of 5)
02 Déc 2016

Le chiffre d’affaires énorme de 120 milliards de yuans (soit 16 milliards d’euros) sur Tmall en seulement 24h le 11 novembre 2016 a encore une fois mis en émoi le monde du e-commerce. L’événement shopping du Singles’ Day (jour des célibataires) chinois a été créé en 2009, comme l’équivalent du Black Friday et du Cyber Monday aux USA, mais les a largement dépassés au niveau du chiffre d’affaires généré. Autre fait intéressant : près de 82% des ventes ont été réalisées sur mobile.

Le double 11 en quelques chiffres :

  • En une demi-minute, 500 000 000 de yuans (67 millions d’euros) d’achats ont été réalisés
  • En 52 secondes, le chiffre d’affaires a atteint 1 000 000 000 de yuans (133 millions d’euros)
  • En 6 minutes et 58 secondes, il a atteint 10 000 000 000 de yuans (1 333 millions d’euros)
  • En 13 minutes, la première commande, une machine à jus, a été reçue par l’acheteur
  • Une demi-heure plus tard, Mme Wang a reçu la première commande provenant de l’étranger
  • 9 heures plus tard, 55 millions de commandes ont quitté les entrepôts, des consommateurs de 232 villes ont reçu leurs commandes
  • En 15 heures et 19 minutes, le chiffre d’affaires atteint 91 200 000 000 de yuans (12 milliards d’euros), dont 83% réalisés sur mobile. Le chiffre d’affaires de 2015 est dépassé
  • En 18 heures et 55 minutes, le chiffre d’affaires a atteint 100 000 000 000 de yuans (13 milliards d’euros)

 

Mais qu’est ce que Tmall ?

Des vêtements aux voitures, les Chinois achètent tout sur internet. Un autre record impressionnant : 100 bolides Maserati ont été vendus en 18 secondes au mois de mars dernier sur cet endroit magique.

La place de marché B2C du géant Alibaba Tmall a été créée en 2008, et est devenue officiellement Tmall en 2010 avec un nom de domaine indépendant de Taobao (le site C2C d’Alibaba). Avec des dizaines de milliers de marques chinoises et étrangères installées sur la plateforme, Tmall propose aux consommateurs chinois un site e-commerce de produits à l’authenticité garantie. Avec un système d’évaluation de 1 à 5 points sur chaque produit acheté, les marques sont contraintes de fournir les meilleures prestations pour satisfaire des acheteurs chinois très exigeants : la qualité des produits, les délais de livraison, la communication du service client sont autant de critères sur lesquels les acheteurs chinois s’attendent aux meilleures performances possibles.

A l’instar de Taobao, le mode de paiement que l’on utilise sur Tmall est AliPay, l’équivalent chinois de Paypal. Ce système de paiement permet de garantir le maximum de sécurité aux consommateurs. En effet, une fois la commande payée, le vendeur ne touche pas l’argent tout de suite. La somme est gardée temporairement par Alipay, jusqu’au moment où l’acheteur confirme sa réception et trouve que le produit lui convient.

Et pour les marques étrangères ?

De plus en plus de Chinois achètent des produits étrangers, surtout après les scandales alimentaires et médicaux qui ont éclaté en Chine il y a quelques années. Se souciant de la qualité des produits qu’ils achètent, les Chinois font plus de confiance aux produits de provenance étrangère. Aussi, bon nombre de produits et marques occidentales pourraient trouver leur place sur la plateforme.

Conscient de cette attente, Tmall Global a été créé en 2014 pour les marques étrangères qui ne sont pas présentes physiquement en Chine, en consiste en des e-boutiques avec des pavillons virtuels par pays. Depuis, des milliers de marques s’y sont installées.

Depuis quelques années, les règlementations douanières chinoises facilitent les échanges transfrontaliers, avec des baisses de taxe sur certains types de produits. Pour vendre en Chine, les entreprises étrangères ont la possibilité de stocker leurs marchandises dans des entrepôts non taxés et de ne payer la taxe d’importation qu’une fois les produits vendus. Une autre possibilité de logistique plus simple mais toutefois plus coûteuse est d’envoyer directement les commandes depuis le pays d’origine.

Tmall Global vous fournit une audience garantie, mais en même temps, cela peut présenter un coût très élevé pour les petites et moyennes entreprises étrangères : 30 000-60 000 yuans de frais annuels selon le secteur soit 4 000-8 000 euros, 150 000-300 000 yuans de garantie soit 20 000-40 000 euros, et 2 à 5% de commission sur la vente, sans compter les frais à verser à votre cher TP (Tmall partner). En fait, pour ouvrir une boutique sur Tmall Global, il est obligatoire de passer par une agence partenaire officielle de Tmall, qui s’occupe de la création de la boutique, des fiches produit, du service client ainsi que des actions de marketing. Le partenaire est rémunéré sur la vente et/ou avec un frais fixe. Enfin, toutes les entreprises ne gagnent pas forcément d’argent dès le début.

Et les entreprises françaises ?

Par rapport aux Américains ou aux Asiatiques, les entrepreneurs français sont beaucoup plus conservateurs et encore peu représentés. Individuellement ou en groupe, seulement quelques dizaines de boutiques de produits français sont présentes sur Tmall Global. Parmi elles, une boutique de la Provence a été lancée depuis quelques mois sur Tmall en collaboration avec la ville de Marseille. Plusieurs marques locales y sont présentes, et il existe même une boutique physique à Hangzhou, au sud de Shanghai.

Vous voulez aussi vendre en Chine, mais avez du mal à trouver des partenaires de confiance en Chine ? Vu du Web vous aide à trouver la meilleure solution pour ce marché, alors découvrez le Pack Chine Up !

Share Button