algorithme de google intégré

Google Panda intégré à l’algorithme, mais pas en temps réel… ou peut-être que si

  • Date : 19 Jan 2016
  • -Auteur : Etienne MARCEL
  • -Catégorie : Référencement naturel & Contenus
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 4,00 out of 5)
19 Jan 2016

Google Panda est l’un des principaux filtres de Google. Visant à pénaliser les sites au contenu jugé peu pertinent, il est lancé uniquement de temps en temps, forçant les sites pénalisés à rester des mois au fin fond des pages de résultats, même après d’intenses efforts pour améliorer la pertinence du site. Si votre site est touché, vous êtes obligé d’attendre le prochain lancement pour espérer récupérer votre trafic issu du référencement naturel.

Heureusement, depuis des mois, Google nous promet que Panda tournera bientôt en temps réel, une bonne chose pour ceux qui ont perdu des positions. La firme de Mountain View a récemment annoncé que c’était désormais le cas. Pourtant, plus que du soulagement, c’est avant tout de la confusion que cette annonce a provoqué. Pourquoi ? Comment ? Panda est-il vraiment en temps réel ? Difficile de s’y retrouver, la faute à une communication décevante de la part de Google.

Du contexte…

Pour comprendre à quel point la communication de Google a été calamiteuse, un peu de contexte…

D’abord, Google avait annoncé la mise à jour prochaine de son filtre nommé Penguin, visant, lui, à pénaliser les sites créant des liens de façon non naturelle pour abuser son algorithme. Tout comme Panda, il doit être lancé de façon manuelle. Si vous êtes pénalisé, même avoir nettoyé vos mauvais liens, tant que Penguin n’est pas relancé vous êtes condamné à attendre. Autant dire que chaque lancement est un événement longuement anticipé. Autre détail d’importance : cette fois, Google nous promet qu’à compter de ce lancement, Penguin tournera lui aussi en temps réel.

Puis, aux alentours du 8 janvier, on a commencé à apercevoir de grands mouvements dans les résultats de recherche. La conclusion logique à laquelle tout le monde est arrivée était que Penguin venait enfin d’être lancé. Sauf qu’en réalité, ça n’était pas le cas, Google a très rapidement précisé qu’il s’agissait en réalité d’une « Quality Update », dont les critères sont flous.

C’est dans ce contexte embrumé que Google a annoncé que Panda était désormais en temps réel, ajoutant davantage à la confusion généralisée. Les mouvements repérés étaient-ils dus à Panda ? Quid de la mise à jour de juillet 2015, devant se dérouler sur plusieurs semaines et dont on n’a plus aucune nouvelle depuis ? Bref, il est difficile de comprendre ce qui s’est passé, d’autant plus que Google achève de semer l’incompréhension en expliquant que Panda fait bien partie de l’algorithme, mais ne fonctionne pas en temps réel.

Google Panda est-il en temps réel ou pas ?

En laissant de côté ces histoires de Quality Update et de Penguin (dont on n’a par ailleurs toujours aucune nouvelle) et les mouvements dont l’origine est restée floue un trop long moment, que faut-il comprendre avec toutes ces affirmations apparemment contradictoires ? Panda serait intégré à l’algorithme, mais ne serait pas en temps réel ? Pourquoi ? Quelle différence avec la situation précédente ? Qui plus est, on ne sait pas depuis quand Panda a été intégré à l’algorithme, difficile donc de savoir si des mouvements constatés au cours des derniers mois lui sont imputables.

Alors que les différents grands noms du référencement tentent d’obtenir des réponses de Google, on ne sait même pas si les communicants officiels du moteur de recherche comprennent eux-mêmes ce qu’il se passe ou s’ils tentent d’entretenir la confusion (car après tout, ils n’ont pas forcément intérêt à ce que les référenceurs connaissent trop bien leur algorithme). Il est donc très complexe de comprendre exactement ce qui se passe et comment s’adapter au changement. Nous sommes pour l’heure réduits aux suppositions.

Olivier Duffez, de WebRankInfo, subodore dans un article que puisqu’il est intégré à l’algorithme, Panda peut se baser sur des informations récupérées en temps réel à mesure que Google explore les pages, et qu’il est donc possible de subir une pénalité ou d’en sortir en permanence. Barry Schwartz, sur son site, tente quant à lui de démêler ce qu’explique Google. Après une conversation sur Twitter avec Gary Illyes, de Google, il arrive à la conclusion que finalement, rien n’a véritablement changé, qu’il est toujours nécessaire de lancer Panda manuellement, mais que l’opération de lancement est plus simple qu’auparavant. Malheureusement, ce ne sont que des suppositions et il reste énormément de zones d’ombre.

Faute de plus d’information, il faudra se contenter de suppositions. Panda fait partie de l’algorithme et a besoin d’être lancé manuellement, c’est tout ce que l’on peut affirmer avec certitude, et il y a fort à parier que Google n’en dira pas plus. A nous de nous adapter.

Share Button