Dans la peau d'un référenceur

La journée d’un chargé de référencement chez Vu du Web

  • Date : 03 Mar 2016
  • -Auteur : Etienne MARCEL
  • -Catégorie : Référencement naturel & Contenus
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (2 votes, average: 4,50 out of 5)
03 Mar 2016

8h30, j’arrive, je descends du tram, la journée commence. Parfois j’écoute de la musique, souvent je croise Zhang Ling, dans tous les cas, je me remets en tête les choses que j’ai à faire et comment je vais m’organiser. Allez, on rentre dans le bâtiment, on coupe l’alarme et on entre. J’allume mon ordi, et comme je sais qu’il lui faudra au bas mot une dizaine de minutes pour démarrer et être opérationnel, je commence à faire bouillir de l’eau pour me faire un thé. J’aime le thé.
L’ordi a démarré, le navigateur est ouvert, le thé est infusé, la journée commence (vraiment, cette fois).

 

8h40, la veille

Pour commencer la journée en douceur, je commence avec une petite veille. Après tout, le secret du référencement, c’est d’être toujours au courant des dernières nouvelles. Je commence par Abondance, qui annonce (en français) les nouvelles annoncées la veille (en anglais). Mais le nouvel éclairage et les commentaires des visiteurs rendent la lecture intéressante, il est toujours préférable de varier les points de vue et d’envisager les choses sous un nouvel angle. Je passe ensuite aux sources anglophones.
Tant qu’à faire, je regarde aussi Twitter, qui est un excellent concentré d’articles divers et variés qui en font une excellente source d’information, quand on suit les bonnes personnes. Entre deux jeux de mots postés par Fred et quelques articles nous révélant que John Mueller, de chez Google, a répondu « je ne sais pas » aux questions qu’on lui pose, avant d’ajouter quelques platitudes (les référenceurs comprendront), on retrouve souvent des actualités intéressantes.

 

9h30, proposer des recommandations aux clients

Après tout ça, il est quand même temps de s’occuper un peu des clients ! Je choisis dans ma liste de missions quel client aura mes faveurs en cette matinée, et je m’y mets.
Ce qui est triste dans notre métier, c’est qu’on vient souvent (presque systématiquement, en fait) nous demander de lancer une campagne SEO après la mise en ligne du site. Le problème ? On se retrouve souvent avec des sites qui n’ont pas été pensés pour les moteurs de recherche.
Et du coup, au cours d’un audit, on constate souvent les mêmes problèmes, comme le coup classique des pages multiples avec le même contenu ou totalement vides, qui feront bondir le Panda… il faudra tout de même faire remarquer au client que tout ça est un peu dangereux et qu’il faudra faire du nettoyage. Et sinon, quid des zones chaudes du SEO on page ? Title, h1, h2, liens internes sont-ils bien optimisés ? C’est bien rarement le cas, hélas !
Et si le site manque de contenu, comme ça arrive souvent, il faut en proposer ! C’est ce qui prend le plus de temps : rédiger des propositions de contenu pour les clients, parfois dans des thématiques pas très funky !

 

12h00, l’heure de manger !

Quoi ? Il est déjà midi ? Suis-je tombé dans une faille spatio-temporelle ? Quand on a beaucoup de travail et qu’on prend plaisir à le faire, on ne voit pas le temps passer ! Quoi qu’il en soit, il est l’heure de passer à table. Que mange un référenceur ? Moi, en tout cas, quand je n’ai pas une simple salade, je commande avec les autres, souvent de la nourriture bien grasse (si c’est gras, c’est bon).

Entre deux blagues très fines et légères dont Arnaud et Thomas ont le secret (auxquelles Jérémy participe souvent allégrement), Vu du Web se réunit autour d’une table et échange sur tout et rien. Un petit moment de convivialité au milieu de la journée, rien de tel pour se changer un peu les idées !

13h00, on se remet au travail

Ce n’est pas tout ça, mais il y a du travail ! Alors, je me fais un thé (en moyenne le trentième de la journée) et on y retourne ! Généralement, je profite de l’après-midi pour changer de dossier. Nombreux sont les clients en référencement naturel, et chacun doit bénéficier d’une grande attention.

 

 

14h16, relecture

La vie d’un référenceur est pleine de surprises. Quoique je devrais en avoir pris l’habitude, j’arrive toujours à me laisser surprendre par les relectures que me demandent Dorothée, Thomas ou Arnaud. Le contenu qu’on propose à nos clients (sans oublier celui qu’on publie sur notre propre site) se doit d’être irréprochable ! Ainsi, on me demande souvent de passer également sur les textes avant de les envoyer au client pour une dernière vérification.

Alors je relis et je corrige les menus détails oubliés par les collègues, dont la plupart des gens se fichent sans doute totalement (3ème au lieu de 3e, par exemple). Qu’importe, j’aime être tatillon !
Cela dit, la relecture n’est pas si simple car je doute facilement ! L’accord du participe passé avec avoir me demande toujours quelques secondes de réflexion, et après quelques minutes, je me surprends à hésiter sur la conjugaison des verbes du premier groupe ! Terrible !

 

16h00, on reprend les clients

Bien… après être repassé sur les articles qu’on m’a demandé (arg, un accord avec avoir) de relire, il est temps de repasser aux dossiers clients ! Puisque je me suis interrompu, autant changer encore une fois de dossier (et en profiter pour me faire un thé) ! En travaillant sur beaucoup de choses à la fois, j’avance moins vite sur chaque dossier, mais qu’il est agréable de plancher sur autant de sujets différents en une seule journée ! C’est ça qui est bien en agence : le travail est varié !

 

 

18h00, fin de la journée

J’ai l’impression que je me suis assis à mon poste il y a quelques instants, et pourtant, c’est déjà l’heure de partir ! Fichtre, que le temps passe vite ! L’heure du départ n’est pas fixée dans le marbre et je sors régulièrement plus tard, quand il me reste beaucoup de choses à faire, mais l’appel de l’assiette est souvent fort.

Alors, c’est parti pour le tram, souvent accompagné de Huiwen, ou parfois d’Arnaud et Thomas.

Share Button