Anonymous

Pseudo identité ?

  • Date : 28 Jan 2014
  • -Auteur : Sébastien VALLAT
  • -Catégorie : Community Management & Réseaux Sociaux
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 4,00 out of 5)
28 Jan 2014

Sites, e-commerce, forums. Le pseudo est un double en ligne et un phénomène qui en dit long sur son utilisateur.

Prendre un pseudo, c’est un fait social qui permet d’exister sur la vague d’internet. Et de ne pas rester sur le rivage. Le pseudo a de nombreux atouts qui en disent beaucoup sur nous.

Le bal masqué

Sa fonction primaire sert à cacher son identité civile sur la grande toile. Mais pourquoi donc croupir dans l’ombre ? Pour se protéger, pardi ! Et compartimenter sa vie.

Pas question que les contacts professionnels soient informés de nos activités personnelles et que nos amis, avec qui nous jouons en ligne par exemple, aient une quelconque idée de notre vie professionnelle. Il ne manquerait plus que ces fameux potes du web nous demandent, en pleine journée, comment accéder au niveau supérieur sur le dernier jeu à la mode.

Internet est le lieu par excellence pour enfiler la tenue de la personne rêvée. Sur les réseaux en effet, on se désinhibe. Quelques années auparavant, la question ne se posait pas. Tout le monde utilisait un pseudo mais il ne servait qu’à jouer ou à participer à des forums. Tout cela, c’était sans compter l’avènement des réseaux sociaux, à commencer évidemment par Facebook et Twitter, ou le développement des blogs.

Compartimenter sa vie

Un pseudo, c’est donc jouer un rôle mais il vous révèle tout de même. Derrière lui, il y a vous. Et vous êtes identifié ! Se cacher derrière un nom d’emprunt pour cracher sa bile sur le net peut être une forme de lâcheté potentielle. Avouons-le : il est tentant de dire ce que l’on pense sans avoir à assumer. Mais être audacieux sur la grande toile peut soulever un autre souci : celui de ne pas trouver la force de prendre position dans une réelle communication. Du coup, il faut segmenter son activité sous plusieurs pseudonymes.

Que l’on soit en recherche d’un emploi, d’une âme sœur ou encore que l’on soit community manager, il semble opportun de bien choisir son pseudo. Hors de question de mettre « Gwenychupachups » pour une recherche de job ; ni même de prendre le suggestif « Gwenlacoquine » pour trouver le grand amour. Comprenez bien que le pseudo vous révèle forcément. Il est juste là pour nous tendre un miroir. Et le reflet est parfois surprenant. Celui qui choisit systématiquement des pseudos coquins trahirait là sa véritable personnalité ? Pas forcément.

Se réinventer

En réalité, les surfeurs ne vont pas sur Internet pour vivre la même chose que dans la vraie vie. Mais pour y délivrer des interdits. Cachés derrière un prénom féminin, certains hommes donnent ainsi libre cours à leurs fantasmes. Métamorphosés en Superman, Hulk et autre Zlatan, d’autres explorent des facettes d’eux-mêmes jusqu’alors insoupçonnées : indestructible, vert de rage ou imbattable.

Facebook par exemple n’apprécie pas les faux comptes. Alors évitez de vous inscrire sous un pseudo ridicule comme « wonderwoman34 ». Sinon, Zuckenberg va vous radier avant même d’avoir commencé votre vie de facebookien.

En revanche, si vous souhaitez utiliser votre blog pour devenir célèbre dans votre domaine d’activité, utiliser son nom est plutôt bien vu. Publier des articles sous sa vraie identité rend les choses plus officielles. L’information paraît même plus fiable. L’autre avantage d’écrire en signant de son nom, le bon, est que ces articles apparaîtront généralement en tête des résultats sur sa… propre identité. Baissez les masques ! Le pseudo est plus que sur le déclin…

Vu du Web vous aidera à trouver le meilleur des pseudos sans commettre d’impair.

Share Button