Edito de Jeremy - raccourcisseur d'URL

Les raccourcisseurs d’URL

  • Date : 21 Jan 2016
  • -Auteur : Jérémy LINDINI
  • -Catégorie : Actualités du Web
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (16 votes, average: 4,69 out of 5)
21 Jan 2016

Avant de commencer, il est essentiel de savoir qu’est-ce qu’un raccourcisseur d’URL.

En naviguant sur le web, vous êtes sûrement déjà tombé sur ce type de liens : http://bit.ly/1ZJfR7r. En cliquant sur ce lien, vous êtes redirigé vers une autre adresse qui est beaucoup plus longue. Pour mon exemple, j’ai pris une page interne du site de Vu du Web : https://www.vu-du-web.com/referencement-web/agence-seo/international/.

Comme son nom l’indique, le but premier d’un raccourcisseur, ou shortener, d’URL est de réduire au maximum une URL. C’est essentiellement pour la partager sur les réseaux sociaux qui limitent le nombre de caractères d’un message.

A quoi peut me servir un lien raccourci ?

En plus de raccourcir une URL, on peut détourner l’usage des raccourcisseurs d’URL de plusieurs façons :

Cela permet de créer un lien unique, dont on pourra suivre les statistiques séparément des autres liens pointant vers la même page ;
Permettre l’insertion de liens dans certains forums, pages HTML ou Wiki qui n’acceptent pas les liens comprenant des caractères spéciaux ;
Masquer l’URL d’origine: une technique utilisée par les spammeurs et par les blogueurs qui souhaitent cacher des liens d’affiliation par exemple.
Quel raccourcisseur choisir ?

Il serait fastidieux de vous énumérer toute la liste des shorteners. Je me suis donc limité aux 2 raccourcisseurs d’URL que j’utilise le plus et qui répondent à la plupart de mes besoins.

Bit.ly

Je pense que Bitly est le shortener que j’utilise le plus. Bitly offre de nombreuses fonctionnalités pour organiser et contrôler facilement vos URL raccourcies. Afin d’utiliser toutes les fonctionnalités de Bitly vous devrez être inscrit sur le site mais croyez-moi, ça vaut le coup !

Une fois inscrit, on a la possibilité de personnaliser les URL, voir l’historique des liens que l’on a raccourcis, les rechercher, les regrouper et les classer. Il est aussi possible d’ajouter des petites notes afin de se rappeler ce qu’ils font et où est-ce que vous les avez publiés. En utilisant l’extension Chrome de Bitly, vous pourrez créer et partager facilement une URL raccourcie.

Bitly propose aux utilisateurs inscrits des fonctions de tracking. Ainsi vous serez en mesure de suivre le nombre de clics et le nombre de partages sur les réseaux sociaux de chacun de vos liens Bitly.

Goo.gl

Google a lancé son propre raccourcisseur d’URL en 2009, mais celui-ci n’était accessible qu’au travers de certains outils de Google comme Feedburner. Aujourd’hui, il est accessible partout et par tous ! Goo.gl a été créé avec 3 objectifs :

la stabilité : l’outil doit être toujours disponible
la sécurité : l’outil doit être protégé contre les malwares et le phishing
la vitesse : l’outil doit être rapide et générer des URL très courtes

Goo.gl permet bien évidemment de raccourcir une URL, mais pas que… il permet aussi de voir pour chaque lien raccourci, le nombre de clics, les pays d’origine des internautes, leurs navigateurs, leur système d’exploitation ou les éventuelles erreurs rencontrées.

Oui vous pouvez piéger vos collègues avec les raccourcisseurs d’URL !

Comme cité plus haut, les shorteners masquent l’URL d’origine, j’appelle ça des URL muettes. On ne sait plus sur quoi on clique ! J’ai décidé ainsi de piéger certain de mes collègues de travail (surtout Etienne) en dissimulant quelques images inappropriées derrière une URL raccourcie et ça marche si on le fait pas souvent ! Pour ma part j’ai un peu trop abusé avec notre Etienne car maintenant au moindre lien que je lui envoie il se méfie, surtout si ça vient d’un raccourcisseur d’URL comme bitly ou goo.gl. Soit il utilise un outil de test de redirection pour voir quelle URL se cache derrière, soit il passe par Epic, un navigateur web qui propose de naviguer anonymement. Mais je n’ai pas dit mon dernier mot ! Hier, j’ai de nouveau réussi à le piéger avec un nouveau shortener qui vient tout droit du sud « Past.is ».

Share Button