Comment soigner l’image de votre marque sur les réseaux sociaux

  • Date : 01 Avr 2014
  • -Auteur : Sébastien VALLAT
  • -Catégorie : Community Management & Réseaux Sociaux
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
01 Avr 2014

Les réseaux sociaux personnalisent les marques. Elles doivent donc être extrêmement vigilantes quant à ce qu’elles diffusent et à la façon dont elles se comportent lors de leurs publications. Chez Vu du Web nous proposons des prestations dédiées en community management.

Voici les 5 erreurs à ne surtout pas commettre avec les deux plus grands : Twitter et Facebook.

1. Ne jamais acheter de Fans ou de Followers !

La tentation est grande, il est vrai. Cependant l’achat de like ou de follower n’est pas une bonne idée pour trois principales raisons :

  • publicité mensongère,
  • pratique à l’éthique douteuse,
  • absence de réel engagement.

Cette croissance fictive ne s’accompagne d’aucune réelle interaction. Aucun échange véritable. Vos abonnés ressemblent donc à ce qu’ils sont : de faux abonnés qui ne s’intéressent pas à vous.

2. Ne pas reprendre le contenu de ses posts dans ses tweets (et inversement)

C’est la facilité. Certes. Cependant cela ne relève d’aucune stratégie de communication. Par respect pour ceux qui vous suivent sur les deux, il est préférable d’avoir une ligne éditoriale pour chaque réseau et de s’y tenir. Ce qui apparait sur Twitter n’a pas forcement sa place sur Facebook et vice versa. C’est pourquoi il est primordial de choisir une ligne de contenu préalable.

3. Ne pas tweeter et poster en permanence

Laissez vos abonnés respirer. Gardez-vous de poster et de tweeter en continu. Pourquoi ? Parce que cette omniprésence est pénible et vous risquez de désengager des gens. Privilégiez donc la qualité à la quantité. Préférez un post pertinent par jour à 10 sans intérêt.

4. N’utilisez pas des #hashtags #à #chaque #mot

Certains en font une utilisation systématique. Pourquoi se détacher de cette habitude ? Parce que le tweet ou le post en devient totalement illisible. Attachez-vous à des hashtags pertinents et utiles qui permettront à votre publication de ressortir et d’être claire lors d’une recherche faite par l’internaute.

5. Limitez au maximum la longueur de vos publications

Si Tweeter vous limite d’office, n’hésitez pas à vous contraindre encore davantage. Il a été démontré que les publications les plus courtes étaient les plus lues. De plus la longueur n’est aucunement signe de qualité. Soyez concis et percutant et vous aurez davantage de chances d’être lu, mis en favori ou retweeté.

Pour tout le reste, il y a Vu du Web.

Crédit photo : le nouvel économiste.

Share Button