Évolution des formats de prospection : l’essor de la prospection sur les réseaux sociaux

  • Date : 15 Déc 2015
  • -Auteur : Jean Christophe Daviet
  • -Catégorie : Actus
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (4 votes, average: 4,50 out of 5)
15 Déc 2015

La prospection en pleine mutation

Pour toute société, produire est autant nécessaire que développer son chiffre d’affaires.

Se concentrer sur les clients existants est un préalable, qui peut s’avérer toutefois insuffisant à long terme. Dès lors, acquérir de nouveaux clients devient vite indispensable.

Les formats traditionnels de prospection (publipostage, téléphone, prospection terrain, ISA, etc.) ont en effet rapidement fait l’objet d’améliorations. Avec l’avènement de l’informatique et d’Internet, de nouveaux outils sont apparus. Ces outils ont transformé le quotidien de l’entreprise : améliorer l’expérience client, développer et mesurer la productivité, capter des informations clefs, sont aujourd’hui à la portée de la plupart des organisations (les outils de CRM en sont un bon exemple).

Aujourd’hui, 2 060 millions de personnes sont actives sur les réseaux sociaux (soit 68% des internautes et 28% de la population mondiale). Ainsi, toute force de vente désireuse de développer son portefeuille de clients a tout intérêt de mettre en place une méthodologie de veille commerciale sur LinkedIn, Viadeo, ou encore Facebook.

Prospecter via les réseaux sociaux implique cependant des efforts. Mettre en place une stratégie de ciblage, choisir les réseaux pertinents, définir les messages, mesurer les actions… sont le minimum pour obtenir des résultats probants. Réorienter la stratégie de prospection à moyen terme dans son ensemble peut également s’avérer payant. Communiquer en parallèle sur l’enseigne et ses produits par différents moyens (site Internet, salons, parrainage, etc.) contribuera notamment à améliorer l’impact de la prospection sur les réseaux sociaux.

Vu du Web vous propose un service inédit de prospection sur les réseaux sociaux professionnels, avec un seul objectif : acquérir de nouveaux clients. Les résultats sont très performants : en moyenne, sur 1000 demandes de contact sur les réseaux sociaux, 50% d’e-mails collectés et 4 % d’opportunités commerciales générées. La prospection sociale B2B représente donc une solution avant-gardiste et concrète aux autres solutions de force de vente externalisées ou supplétives.

Si vous êtes intéressé par ce service, vous pouvez contacter Jean-Christophe notre chef de projet, qui répondra à vos questions.

Share Button