Les chats sur internet

Sur le net à pattes de velours

  • Date : 30 Jan 2014
  • -Auteur : Sébastien VALLAT
  • -Catégorie : Actualités du Web
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
30 Jan 2014

Vu du Web, toujours à l’affût des buzz sur internet, décrypte le phénomène des chats

Ça ne loupe pas. Quotidiennement, l’internaute qui se balade sur la toile voit sa journée évoluer au rythme des chats. Pas une journée sans voir les félins défiler sur l’écran. Pour peu, on se croirait dans une litière. Mais pourquoi donc le chat, si hautain, snob et indépendant obtient les faveurs des internautes ?

Tout d’abord, le chat est un animal très longtemps célébré par les Egyptiens. Donc, il fait parti de l’Histoire. Mais cette explication ne suffit pas à démontrer sa suprématie sur internet. Pour comprendre, reprenons dès le départ. Faisons un saut dans le passé : à l’aube des années 2000 (oui, je sais, une éternité pour nous autres, internautes).

Les fameux lolcats

Cette manie de mettre les chats à toutes les sauces, aurait été identifiée en premier lieu sur le blog Caturday. Un site où les amoureux des félins auraient décidé de mettre des images de leur cha(t)rmant compagnon chaque vendredi.

Mais plus précisément, l’emballement est partir à cause d’un désespoir !

Un homme après une journée de labeur particulièrement difficile, demande à un ami de lui envoyer un cliché pour qu’il se sente mieux. Le copain épris d’humanité décide alors de lui envoyer un lolcat. Késako ? Un cliché avec des chats faisant des choses drôles ou étranges, avec une légende écrite en anglais phonétique (d’où lolcat).

Tous deux décident alors de compiler ces photos sur ce qui n’est encore qu’un blog perso. Et grâce à leur passion féline, Icanhascheezburger.com. devient l’un des piliers du Web dans le domaine et  sera même revendu quelques mois plus tard.

Des félins pas net

Dès lors la starification du minet est en route. Il n’en fallait pas plus. Et la star c’est Grumpy Cat, le chat grincheux, qui fédère 2,4 millions d’amis sur Facebook. Rien que ça.

Grâce au débarquement de  YouTube la présence des boules de poils sur internet a largement explosé. Il est vrai que ces derniers ont des talents divers et multiples : musiciens, acrobates, comiques. On compte désormais des dizaines de millions de vidéos.

Le « cat business » génère des millions de dollars pour quelques heureux maîtres de chats extraordinaires.

Il est vrai de prendre Félix en photo est plus facile que Adrian, l’iguane. Ben oui, le chat lui, nous regarde en face. Il y a une part d’anthropomorphisme. Leurs petites gueules sont craquantes pour bon nombre de personnes.
Et puis, rien ne vaut un minou pour se faire des tas d’amis. Car quand les propriétaires de Médor se retrouvent au parc, ceux de Chatounet peuvent se rencontrer via les sites. De là à ce que le chat soit le nouvel intermédiaire des rencontres…

Share Button