AdBlock et les annonceurs

Publicité en ligne, la prise en otage des annonceurs par ADBLOCK

  • Date : 16 Oct 2014
  • -Auteur : Sébastien VALLAT
  • -Catégorie : Actualités du Web
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
16 Oct 2014

Vous êtes environ ¼ des internautes en France à utiliser AdBlock. Partant d’un constat clair et simple, la mission de ce « MODULE » s’est modifié au cours du temps. Appât du gain…Quand tu nous tiens !

Point de rappel, qu’est-ce qu’AdBlock ?

AdBlock est un module à installer sur votre navigateur. En quelques clics vous voyez disparaître de vos pages internet toutes les publicités qui envahissaient de manière agressive, constante et sans retenue vos écrans. Elles disparaissent purement et simplement. Quand on teste AdBlock, on trouve ça magique ! Le fonctionnement de ce module est très simple : une fois installé sur le navigateur, il repère tous les tags et les mots clés indiquant la présence d’une publicité et rend ces espaces invisibles. Tous ? Non justement. Et c’est là que le bât blesse.

Les annonceurs pris en otage ?

Parce qu’AdBlock possède une « liste blanche ». « Rendre l’internet meilleur », un slogan vendeur pour une réalité bien moins rose. Alors, certes la publicité est omniprésente. Certes elle constitue parfois pour les internautes une réelle agression Certes un peu de respect serait bienvenu pour chaque utilisateur. Certes les marques ont abusé à outrance de la publicité en ligne jusqu’à la rendre vomitive. AdBlock s’est donc imposé là où était le besoin. Mais le soucis réside dans cette fameuse liste blanche. Cette liste est celle des sites dont les publicités sont autorisées à passer le filtre. Parmi les « happy few », des sites dont les critères rentrent dans les guidelines d’Adblock. Pour les autres (la plus grand majorité) il s’agit simplement d’un passage en caisse.Mais pourquoi AdBlock se priverait-il d’une telle opportunité ? L’équation est donc simple. L’annonceur devra donc payer : pour diffuser son annonce pour ne pas qu’elle soit bloquée.

Bref, les coûts se surajoutent, une véritable prise d’otage. Des bloqueurs de publicité à prendre en compte. Impossible désormais d’ignorer cette tendance qui a émergé face à un abus réel des sites et des annonceurs. On peut considérer qu’AdBlock n’en est qu’à ses débuts puisque le passage de ce module sur mobile devrait se faire dans les semaines/mois à venir. Alors qu’AdBlock a comme client payant des entreprises telles que Google, le mot d’ordre qui passe auprès des « petits » annonceurs et de refuser cette prise en otage. Mais pour combien de temps ? Parce que si ce n’est pas AdBlock, ce sera un autre, ou encore un autre.

Certains ont tenté des subterfuges en interdisant des accès aux internautes dans la mesure où ils utilisaient ce bloqueur de publicité. Mais les résultats ne semblent pas au rendez-vous. Bref, la guerre est lancée entre les annonceurs et les bloqueurs de publicité !

Share Button