Les tubes de l’été de Google

  • Date : 27 Août 2014
  • -Auteur : Sébastien VALLAT
  • -Catégorie : Référencement naturel & Contenus
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
27 Août 2014

Si l’une des figures de Google, Matt Cutts, s’est octroyé de très longues vacances, l’activité estivale du moteur, au contraire, a été plutôt dense. Quelques points à retenir en ce début de rentrée.

Des pandas bronzés, bercés par le roucoulement des pigeons…

Pas mal de choses ont en effet bougé ces deux derniers mois sur le moteur, entre le traitement intensif des demandes du droit à l’oubli qui ont littéralement explosé (plusieurs dizaines de millions de demandes à ce jour !), et – ce qui nous intéresse le plus- des remous notables dans les résultats des pages de recherche. Toutefois, peu de déclarations officielles ont été faites de la part du moteur : le seul aveu notable à se mettre sous la dent a été celui d’un petit coup de pouce envers les sites sécurisés (via le protocole https) lequel –au regard des tarifs- a surtout fait du bruit chez les fournisseurs de ces services, à savoir celui des bouteilles de champagne que l’on débouche !. Chez les référenceurs sérieux, ce n’est qu’un petit critère parmi tant d’autres pour l’instant qui s’ajoute à la longue liste de ceux déjà existant : nombre de freins autrement plus pénalisants sont à régler dans 99% des cas avant d’investir (parfois lourdement) dans une refonte « sécurisée » (notons aussi qu’en parallèle, le programme publicitaire Adsense de Google préconise d’éviter cette sécurisation !). En revanche, quelques secousses plus sérieuses ont agité la « SEOsphère » cet été :

–       la première, le 24 juillet, a été interprétée comme les effets d’un nouvel algorithme impactant les recherches locales. Le site de référence Search Engine Land qui l’a identifié l’a affublé du nom de Pigeon : non pas parce que c’est un oiseau (comme les précédents Pinguin et Hummingbird) habitué des centres urbains… ou de la place St Marc à Venise (Google Venice est le nom d’un autre algorithme « local »), mais parce qu’il a tend à retourner chez lui toujours au même endroit. Manifestement, ce déploiement n’a eu lieu qu’aux Etats-Unis et pour la seule langue anglaise, mais elle ne saurait tarder en Europe (signalons à l’occasion des petits changements d’affichage des résultats sont d’ailleurs apparus ces dernières temps pour les grandes villes et pour certaines requêtes, comme ce carrousel de photos).

–  la seconde a eu lieu autour du 7 août : elle a été rapidement appréciée à l’échelle mondiale au travers des outils qui prennent la température des positions sur les moteurs, notamment sur les pages de Google (par exemple 7/10 sur l’échelle de Ranks.fr ; 85° sur Mozcast). L’agitation a perduré les jours suivant à des degrés divers. Ce changement serait le plus important de l’année (après PayDay Loan 2 en Mai, toutefois plus ciblé), mais aucun commentaire n’a été fait depuis Mountain View. Il s’agirait sans doute d’un coup de Panda –désormais intégré dans les mises à jours régulières et automatiques- un peu plus fort que d’habitude, car parmi les victimes on dénombre plutôt des sites au contenu majoritairement pauvre ou dupliqué.

–  dans la foulée, à la mi-Août, des réseaux de liens européens subissaient des pénalités : Google+ de Google Webmaster annonçait 2 réseaux de liens comme cible (sans doute Rankseller et Teliad), mais plusieurs annuaires ont vu parallèlement leur Page Rank dégringoler (et même passer à 0 la plupart du temps). Les pénalités seraient manuelles, et une action similaire avait d’ailleurs ciblé des réseaux polonais quelques semaines plus tôt.

– Enfin, John Mueller, le remplaçant de Matt Cutts, annonce la fin de la prise en compte de l’authorship fin août, tandis que la suprression des photos des auteurs dans les pages de résultats, annoncée au tout début de l’été, apparaît effective à ce jour : la page de google concernant balise rel= »author » annonce la couleur concernant la pertinence de cette dernière! En revanche, les signaux sociaux de ceux qui se sont inscrits sur GoogleMyBuisness semblent demeurer effectifs. A suivre.

L’automne de tous les dangers?

2013 avait fait l’objet d’un nombre record d’amélioration de Google : le chiffre de 890 a été annoncé  par Amit Singhal en personne! Et nous ne sommes pas au bout de nos surprises pour cette année, notamment dans les mois à venir, puisque, outre Pigeon en Europe, l’arrivée d’une nouvelle grosse mouture de Pinguin, la troisième du nom, après bientôt un an d’exil sur les banquises de la planète numérique, va sans doute faire un gros ménage cet automne, en mal ou en bien (les levées de pénalités sont attendues) et est donc attendu plus ou moins impatiemment et avec plus ou moins d’inquiétude par tous.

Bref, rien n’est acquis, comme d’habitude, avec Google. Les optimisations fondamentales resteront sans doute des valeur sûres, mais bien malin celui qui prétendra avoir en main toutes les solutions pour envoyer un site flirter rapidement avec les première positions. Mais quoiqu’il en soit, plus que jamais la mise en place et le suivi d’une politique de référencement pour assurer la réactivité face aux changements sont essentiels pour assurer la visibilité d’un site et gagner ou maintenir ses positionnements dans les pages de résultat : Bref, un référencement de qualité qui nécessite une approche professionnelle englobant un examen complet et régulier d’un site, ce que nous faisons en permanence chez Vu Du Web !

Share Button