Thomas et Sébastien de Vu du Web

Les secrets d’un bon référencement en 2014

  • Date : 06 Fév 2014
  • -Auteur : Sébastien VALLAT
  • -Catégorie : Référencement naturel & Contenus
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars
06 Fév 2014

Interview de Sébastien Vallat, directeur général de l’agence Vu du Web, et de Thomas Laugier, chargé de mission référencement

Comment êtes-vous arrivé dans l’univers du SEO ?

Thomas : Lors de ma première expérience en agence Web, j’ai occupé un poste de rédacteur Web. Je rédigeais du contenu pour d’une part pour les lecteurs et d’autre part pour les moteurs de recherche. Ces derniers ont besoin d’un contenu clair et structuré, pour pouvoir mieux le comprendre (on parle ici d’optimisations). C’est à partir de cette première expérience que j’ai commencé à m’intéresser au référencement il y a près de trois ans.

Depuis, je passe beaucoup de temps à essayer d’acquérir le maximum de connaissance sur le sujet. Pour cela, je demande des conseils à des professionnels, à mes professeurs d’université et surtout en lisant des articles, des ouvrages, en participant à des forums,… Ma curiosité ne s’arrêtait pas là puisque je mettais en pratique au travers des missions en agence ou chez des annonceurs ce que j’apprenais dans la théorie.

Sébastien : Oui Thomas a raison, il faut concilier ce qu’on lis dans les bouquins et la réalité concrète de la pratique du référencement. Il s’agit de la science la moins exacte des sciences informatiques et par conséquent les techniques et pratiques évoluent en permanence.

Pour ma part, j’ai commencé à m’intéresser à ce monde là en 2003. J’achetais, pour le compte d’annonceurs, des prestations de référencement à une grosse agence digitale internationale. Après plus d’un an à travailler avec eux, j’ai chosi de me former et pour cela j’ai été accompagné par un consultant SEO sénior qui m’a coaché pendant un an. En parallèle, je lisais beaucoup de livres pour approfondir mes connaissances et je participais activement aux discussions dans les blogs et forums thématiques. Le SEO est réellement une passion pour moi. En 2009, j’ai créé la marque et l’agence Vu du Web pour mettre en pratique.

Pourquoi faut-il investir dans le référencement en 2014 ?

Thomas : Il y a un grand nombre de variables à prendre en considération pour 2014.

  • La première est l’essor du e-commerce.
  • La deuxième est l’importance pour les entreprises d’être visible sur le Web, car la plupart des sociétés travaillent le référencement de leur site, celles qui ne le font pas risquent d’être dépassées et perdre des parts de marché.
  • La troisième est le fait que les moteurs de recherche représentent une source principale de trafic pour les entreprises.

Sébastien : J’ajouterais que le référencement naturel permet d’accroître la visibilité et la rentabilité des entreprises. Les campagnes de référencement payant permettent de connaître le nombre de clics sur chaque annonce et les conversions qui se transforment en acte d’achat. Nous pouvons mesurer ces actions au fur et à mesure des évolutions.

2014, c’est aussi l’avènement du référencement mobile (environ 20% des recherches en France et 40% en Grande-Bretagne se font sur mobile), le développement encore plus important du référencement local et le renforcement du référencement social. Certain on déjà du entendre parler se So Lo Mo pour (Social Local Mobile)

Quels sont les facteurs clés pour réussir un bon référencement ?

Thomas : Le temps est, je pense, la chose la plus importante à prendre en compte. Il faut effectivement créer des textes originaux et uniques pour sa stratégie de  backlinks. Beaucoup de référenceurs se contentent de dupliquer et d’automatiser, une mauvaise attitude à ne surtout pas adopter.

Sébastien : Pour ma part, je pense qu’il existe trois facteurs clés :

  • La stratégie : il faut mettre le bon site au bon endroit et surveiller le marché et ce que la concurrence fait.
  • Le contenu : Le référenceur travaille en Team marketing, avec une équipe qui se chargera de créer un contenu incitatif. Les sites e-commerce ont par exemple de plus en plus tendances à améliorer la description des produits qu’ils mettent en vente, à densifier les contenus.
  • Le netliking : Nous devons d’une part créer un nombre suffisant de liens pointant vers le site, et d’autre part faire en sorte que ces derniers soient de qualité. L’idée est de populariser un site, de travailler son rayonnement. Le SEO est vraiment intégré dans la démarche marketing et communication globale de l’entreprise.

Pour que tous ces facteurs soient efficients, il faut recruter des personnes performantes et en permanence à l’affût de l’actualité sur le référencement, des responsables SEO qui suivent et interprètent les guidelines de Google. Le SEO n’est pas une science exacte, il faut tester, essayer, renoncer, réagir et être très actif.

Plutôt référencement payant ou naturel ?

Thomas : Le référencement payant ne peut être la plupart du temps que ponctuel et se présente sous la forme de publicités. Le référencement naturel s’effectue sur une durée plus longue. Dans le choix de l’un ou de l’autre, tout dépend la stratégie de l’entreprise et des moyens mis en place pour la développer.

Sébastien : Les deux sont importants, et je dirais même complémentaires. Le référencement payant cible plutôt les activités saisonnières et commerciales et le référencement naturel c’est le travail de fond, le long terme.

Pourquoi le référencement génère t-il un trafic ciblé et de qualité ?

Thomas : En tant que référenceur, je travaille beaucoup sur la partie reporting, qui permet notamment d’analyser le comportement des utilisateurs. Il s’agira par la suite de mettre en place une série d’optimisations pour aller dans le sens de ce trafic ciblé et qualifié.

Sébastien : Aujourd’hui un annonceur doit se positionner en tant que leader sur son marché, et aussi aller sur certains marchés encore difficilement accessibles. Par exemple les sites de paris sportifs connaissent une rude concurrence et un bon référencement les rendrait plus compétitifs. Aujourd’hui si une marque n’est pas sur la première page d’un moteur de recherche, elle a peu de chances d’être visible. Près de 60% des clics se font sur les trois premiers résultats (dont 80% sur le premier résultat).

Comment éviter les pénalités de Google ?

Thomas : C’est simple ! Google est un moteur de recherche qui aime le travail bien fait et que l’on respecte ses règles. Pour cela, il recommande de rédiger des contenus de qualité et à destination des utilisateurs (éviter toutes les techniques de spam).  Il faut avoir du bon sens.

Sébastien : Oui, et pour cela, il faut être patient, ne pas franchir les lignes et réaliser constamment des tests pour vérifier que ce que l’on fait fonctionne. Il faut savoir que la stratégie de communication d’une entreprise dépend en grande partie du référencement. Si le travail est mal fait, la notoriété et les ventes en ligne d’une marque peuvent en souffrir.  Eviter les pénalités c’est respecter les consignes données par les moteurs de recherche et appliquer des actions qualitatives, des actions de bon sens qui permettent d’améliorer l’expérience utilisateur.

Pouvez-vous citer 2/3 sources de veille indispensables pour le SEO ?

Thomas : Pour ma part, j’utilise Webrankinfo, Abondance et divers blogs qui traitent du sujet.

Sébastien : Je lis beaucoup d’ouvrages sur le référencement, de blogs et de forums. Le SEO doit faire preuve d’humilité et réserve. Il nous arrive tous les jours de ne pas avoir de réponses franches à donner à des questions liées au référencement. On ne sait pas mais on cherche à savoir. Peu d’agences Web arrivent à le faire et c’est dommage, car on trouve beaucoup d’informations approximatives ou erronées voire dépassées.

Grâce à leur expérience et leur pratique quotidienne du référencement naturel, Thomas et Sébastien sont à vos côtés quotidiennement pour vous proposer la meilleure approche et meilleure tactique de référencement. Contactez notre agence de webmarketing pour améliorer votre visibilité sur les moteurs de recherche !

Share Button