L'édito de Sébastien

Google réorganise sa première page de résultats

  • Date : 25 Fév 2016
  • -Auteur : Sébastien VALLAT
  • -Catégorie : Référencement naturel & Contenus
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (1 votes, average: 5,00 out of 5)
25 Fév 2016

Les annonces s’enchaînent au sujet des mises à jour et des évolutions de Google. La dernière en date est en train de faire son effet dans le monde du Search : comme si le métier du référencement n’était pas assez complexe, voilà maintenant que les cartes sont une nouvelle fois redistribuées.

Réduction de 36% des espaces Adwords sur la première page de Google

Au-delà des 3 premiers liens payants qui se trouvaient juste en dessous de la barre de recherche suite à l’affichage des résultats, la bataille au CPC (coût par clic), se jouait pour beaucoup d’annonceurs au budget plus limité sur la colonne de droite (voir à ce sujet notre point sur les campagnes Google Adwords et leur fonctionnement). C’est maintenant du passé. Désormais, sur les plus gros mots-clés, ceux les plus recherchés, ceux qui représentent le plus gros potentiel de visites et de conversions, il n’y a plus d’annonces. La suppression de ces 7/8 occasions payantes de jouer dans la cours des leaders est maintenant du passé. Place à 4 positions en haut de page, à la place de 3 et à l’ajout de fonctions Google (Shopping, Google My Business : plan, avis, coordonnées, recherches associées, etc.) en colonne de droite ou même au-dessus des résultats payants (voir sur l’aperçu ci-dessous). Et l’espace publicitaire est complété en bas de page avec 3 annonces de plus. C’est 36% de possibilités en moins pour profiter d’un espace publicitaire sur la première page de Google.

Trouver une ecole de commerce dans google

L’impact évident va être une augmentation significative du coût par clic sur les requêtes à forte compétition et mécaniquement une augmentation du coût d’acquisition via ce levier.

Comment s’adapter en référencement naturel face à ce changement majeur ?

Comme souvent face aux évolutions de Google, il faut garder son calme et accepter avec beaucoup d’humilité ce changement majeur. En effet, côté référencement naturel, sur les grosses requêtes, l’impact est à première vue énorme. L’espace de la page de résultats est redistribué en laissant une place de choix aux 4 premiers résultats payants ainsi qu’aux diverses données du Graph : images, logos ou de shopping (voir ci dessous sur la requête « veste femme »).

Trouver un veste femme dans google

Quelques conseils pour s’adapter en SEO ?

  • Comment souvent annoncé : viser et « miser » sur la longue traîne qui devrait laisser plus d’espace et offrir de meilleures conversions en trafic naturel.
  • Optimiser et ré-optimiser ses images avec l’objectif d’apparaître dans le « carrousel » de plus en plus présent, surtout sur mobile et tablette
  • Travailler la compréhension du Knowledge Graph et la notion de moteur de réponses et essayer d’adapter sa stratégie SEO en ce sens, en partant du principe que demain, la recherche sera aussi et surtout vocale. L’idée ici est de savoir comment s’adapter et anticiper lors de la mise en place d’actions. Offrons donc dans nos contenus des réponses à de potentielles questions.
  • Soigner le taux de clic de vos bonnes positions en première page. En effet, il est probable que la notion de pertinence des résultats et donc de taux de clic naturel soit un élément de choix dans le classement des sites. Il convient ici d’adapter avec le plus grand soin son title et sa méta description, oui oui sa méta description qui devient importante (comme avant) pour le SEO mais pas pour les mêmes raisons. En synthèse : donnez envie de cliquer et soignez votre promesse sur les pages de destination.
  • Une stratégie de netlinking de qualité s’impose encore et toujours plus. En effet, contexte, puissance des liens et qualité globale sont les garants de l’évolution des positions sur la première page. Et là encore, la concurrence est rude et l’espace restreint. Il va falloir se serrer les coudes et redoubler d’imagination (ou de compétences en négociation) pour obtenir de beaux liens.
  • Concernant les artifices comme le https : c’est à suivre dans le temps pour voir s’il s’agit véritablement d’un avantage (payant) pour être un tout petit peu mieux positionné.
  • Le mobile friendly : c’est maintenant ou jamais, mais j’imagine que si vous avez un site positionné en 1re page c’est qu’il est adapté aux mobiles et tablettes.
  • Variez les formats et sortez vos caméras, drones, gopro, micros ou autres appareils photo pour indexer des contenus différents et pouvant correspondre à un besoin de diversité de Google.
  • Si votre objectif est le local, restez dans une stratégie hyper-locale et ne perdez pas de temps à chercher des positions en dehors de la géolocalisation, ça sera quasi mission impossible aujourd’hui.

Évidemment, cette liste n’est pas exhaustive, elle est pour certains évidente, mais pour beaucoup, elle propose les premières pistes d’adaptation à ce changement majeur, qui va déplacer à terme, la bataille du SEO en deuxième page de résultats, là ou seulement 4 à 5% des visiteurs s’aventurent.

Des questions, des besoins en visibilité web ? Contactez notre équipe afin que nous trouvions ensemble les meilleurs moyens pour positionner votre marque ou votre entreprise.

Share Button