Bilan de l’hiver chez Google : une météo mouvementée !

  • Date : 27 Mar 2018
  • -Auteur : Frédéric LAUDET
  • -Catégorie : Actualités du Web, Actus, Référencement naturel & Contenus
  • Votre vote :
    1 Star2 Stars3 Stars4 Stars5 Stars (7 votes, average: 4,71 out of 5)
27 Mar 2018

Ce début de printemps nous donne l’occasion de revenir sur les nouveautés les plus marquantes qui ont marqué l’hiver 2018 chez Google. Et comme la météo, le moteur a soufflé le chaud et le froid dans son moteur et dans ses outils. Voici les événements (non exhaustifs) qui nous ont marqué.

De gros mouvements dans les résultats

Officiellement, Google n’a annoncé qu’une grosse mise à jour le 9 mars, mais entre la mi-janvier jusqu’au printemps, les indices de turbulences ont été extraordinairement capricieux ! L’indice du Serpomètre de Ranks.fr a, par exemple, affiché pas moins de dix valeurs à 8 (et vingt à 7 !) sur une échelle de 10 pour cette seule période : l’année dernière, seul le déploiement de « Google Fred » s’était matérialisé par une valeur de 8… Les autres indicateurs (Rankranger, Algoroo…) confirment ces nombreuses variations hivernales. Et il est encore difficile de faire un bilan sur les gagnants et les perdants dans ces conditions de mouvement quasi-perpétuel.

Le déploiement d’une version bis et allégée de la Google Search Console

Sans doute la nouveauté la plus marquante pour les utilisateurs des outils de Google. D’abord timide, le déploiement d’une Search Console bis s’est finalisé début février. Cette nouvelle GSC n’offre encore qu’une poignée de fonctionnalités déjà présentes dans la version canonique, mais avec des évolutions notables : un rapport de performances qui permet de remonter les données jusqu’à 16 mois en arrière (contre 3 mois auparavant), la liste des pages AMP indexées (et les erreurs associées), et surtout, le détail de ce qui compose l’index de Google.

Cette dernière fonctionnalité est sans doute la plus intéressante pour l’analyse des sites, car l’examen détaillé des URL indexées par Google révèle la plupart des failles techniques où Google s’engouffre allègrement, provoquant la plupart du temps une surindexation du site par rapport au nombre de pages que l’on souhaite réellement montrer aux robots d’indexation. La console classe ainsi les URL indexées ou rejetées selon plusieurs critères. Malheureusement, la vue et l’exportation directe des résultats sont limitées à 1000, mais on espère que l’API s’adaptera bientôt avec un export plus large et plus de souplesse. En revanche, on peut partager le rapport et/ou une problématique précise à un tiers, temporairement ou non.

L’officialisation du critère de la vitesse de chargement d’un site

Un site trop lent aura de grandes chances de se voir déclassé. Fin février, Google a surtout mis l’accent sur les pages de destination des annonces Adwords, notamment sur mobile, en préconisant des temps de chargement inférieurs à 3 secondes et un temps de chargement du premier octet (le TTFB des outils comme Webpagetest) inférieur à 1,2 seconde (ce qui est déjà important !).

Dans la foulée, en plus de Google Speed Insight, des outils ont été mis en ligne pour les versions mobiles au sein d’une même page (https://www.thinkwithgoogle.com/intl/fr-fr/feature/mobile/) : un rapport de vitesse (basé toutefois sur une base de données limitée), un simulateur d’impact du temps de chargement en terme de revenus (pour les sites marchands notamment).

Il faudra donc insister (encore plus) sur le sujet auprès des développeurs de sites web sur ces optimisations qui touchent aussi bien le référencement que l’utilisateur, ce qui n’est parfois pas une mince affaire quand la technique utilisée manque de souplesse et que les préconisations impliquent de lourdes modifications. Les concepteurs de plugin adaptés pour CMS se frottent sans doute les mains.

Des vidéos en test au sein des positions zéro

D’abord annoncées fin janvier et déployées sur Google US, des vidéos commencent à apparaître tout en haut des pages de résultats, à la place de la « position zéro » (ou « boîte à réponse ») classique illustrant une réponse aux questions. À ce jour, les exemples sont assez rares, sans cohérence dans le type de requête choisie (cf figure 2) et sont temporaires. Quant aux caractéristiques de ces vidéos, rien ne se dégage encore, si ce n’est que les exemples rencontrés en fouillant au hasard sur Google dépassent la minute. Enquête en cours.

video en position zero de google

 

 

La nette augmentation de la place réservée à la description dans les résultats de recherche

 

Jusqu’à récemment, on pouvait caser environ 160 caractères dans la « meta-description » dans les pages de résultats de Google, lesquelles offraient généreusement environ 1000 pixels. L’espace accordé a bondi de 75% (environ 1750 pixels sur ordinateur de bureau, 750 sur mobile), et il est désormais courant de voir plus de 3 lignes de texte, soit plus de 300 caractères, affichés sous les URL des pages de résultats. Il convient donc désormais de les exploiter au mieux pour inciter l’internaute à cliquer sur le lien par un message suffisamment attractif et surtout cohérent avec le contenu de la page de destination (afin d’éviter un pogo sticking nuisible : cf point suivant).

 

De nouvelles suggestions après un retour dans la page de résultats

 

Pour ceux qui doutaient encore de la prise en compte du « pogo-sticking » par Google, celui-ci se matérialise depuis la mi-février par la présence de nouvelles propositions de requêtes quand on revient sur la page de résultats après avoir visité l’unique page d’un site durant quelques secondes : un bloc de « recherches associées » s’affiche alors directement à l’endroit où l’on avait précédemment cliqué. Cette fonctionnalité va sans doute permettre au moteur de recherche de modifier le classement des résultats, de manière brute ou par rapport aux intentions de recherche.

 

Des fils d’Ariane en top position

 

Certaines requêtes provoquent la création d’un fil d’Ariane sous forme classique et par des onglets illustrés . C’est notamment le cas pour les relations entre les personnalités présentes dans le graphe de la connaissance, les fonctions des principaux hommes politiques.fil ariane google personnalités

 

Des propositions de recherche spécifiques :

 

À relier aux évolutions précédentes : une recherche sur un clade de mammifère (et parfois même sur un nom vernaculaire) peut entraîner l’apparition d’une seconde « boîte » sous celle du graphe de la connaissance dans laquelle Google propose quelques informations et un accès vers les résultats d’une espèce commune au clade recherché, voire vers un autre clade. Sur ces derniers résultats, un fil d’Ariane apparaît tout en haut de la page (comme dans le point précédent).

résultat recherche clade google

 

Un passage au https quasi obligatoire pour l’été

Après les alertes sur les formulaires des sites non sécurisés, Google a annoncé que son navigateur Chrome affichera directement une alerte dans la barre d’adresse de sa 68e version dont le déploiement est prévu pour juillet 2018. Google Chrome demeurant le navigateur le plus utilisé en France (+50%) le protocole https devient un passage obligé sous peine de dissuader la plupart des internautes de visiter un site.

 

Google Image : des liens, des suggestions et des titres

 

Plusieurs nouveautés également dans la recherche d’images de Google :

  • Depuis les résultats de recherche, il n’est plus possible d’ouvrir une image dans un nouvel onglet sans passer par le site qui héberge cette dernière
  • Sur mobile, le titre de l’image complète les informations (d’où l’intérêt de soigner les attributs des balises <img>)
  • Des suggestions de thématiques associées peuvent apparaitre sous la forme d’onglets en haut des résultats.

résultat recherche google image

 

Des pages de résultats sans résultats naturels

 

Le meilleur pour la fin : pendant quelques jours, certaines requêtes n’offrent désormais plus de résultats naturels directs, telles les questions relatives aux heures (« heure + ville » uniquement), aux calculs mathématiques : une boîte donne directement la réponse et il faut cliquer sur un onglet pour avoir plus de résultats. Face aux critiques, l’expérience a pris fin à l’arrivée du printemps.

Share Button